Que faire au jardin après un orage ?

Que faire au jardin après un orage ?

Au printemps et à l’été, les orages sont fréquents et peuvent détruire tous vos efforts au jardin. Néanmoins, en faisant preuve d’un peu d’anticipation, vous pouvez limiter les risques sur vos plantes. Aujourd’hui, nous vous donnons quelques conseils pour gérer votre jardin après un orage !

Le jardin après un orage : quelles conséquences pour les plantes ?

Vent, pluie, grêle et leurs dangers

Si les orages n’étaient faits que de foudre et de coups de tonnerre, nous n’aurions aucune inquiétude pour notre jardin. Cependant, un orage est souvent accompagné d’autres événements météorologiques comme de fortes pluies, des vents violents ou encore de la grêle. La pluie va tasser le sol et la raviner. Elle emporte également la terre fertile et la lessive, la rendant ainsi moins accueillante pour vos plantations. Le vent, quant à lui, casse les plus grandes tiges et les arbustes fragiles. Il peut aussi avoir un impact sur le sol : il l’affaisse et balaie sa surface, le fragilisant. De plus, les rafales peuvent abîmer votre matériel et vos infrastructures, de la même façon que la grêle. La particularité de la grêle est qu’elle peut tout hacher sur son passage : feuilles, fleurs, fruits, légumes… Et enfin, tous les impacts des grêlons sont autant de portes d’entrée pour les parasites. En bref, les conséquences peuvent être lourdes !

Les premiers réflexes

Rendez-vous au jardin après un orage pour observer les changements. Commencez par redresser les massifs et plantez de nouveaux tuteurs si besoin. Retirez les fleurs et les feuilles trop abîmées pour ne garder que les parties saines. Ensuite, du côté des arbustes, vous pouvez tailler les branches les plus déchiquetées. Au possible, coupez proprement pour éviter la prolifération des maladies. Lors de votre passage au potager et au verger, ramassez tous les fruits et légumes mûrs et abîmés. Cela évitera qu’ils pourrissent sur pied et contaminent les autres. Surveillez de près pendant plusieurs jours : les champignons pourraient se développer. Enfin, binez votre potager pour casser la croute formée après la pluie qui peut rendre la terre dure et empêcher les plantations de pousser.

Anticiper l’orage au jardin

Protégez votre jardin à court terme

Avec les moyens mis à notre disposition aujourd’hui, il est quand même rare d’être surpris par un orage. Faites le tour du jardin avant l’orage pour préparer au mieux les prochaines intempéries. Protégez les plantes les plus fragiles en renforçant les tuteurs. Au verger, ramassez les fruits les plus gros pour éviter aux branches de ployer facilement sous le vent. Sur des branches déjà affaissées, placez des étais en forme de “T” afin de les soutenir. Mettez à l’abri toutes vos plantes en pot et ramassez tous les outils et autres infrastructures (barbecue portatif, tonnelle, salon de jardin…). Fixez également les pots que vous ne pouvez déplacer afin qu’ils ne se brisent pas sous la force des rafales. 

Que faire pour limiter les risques ?

En règle générale, vos extérieurs doivent être prêts à toute éventualité. Une des meilleures solutions pour protéger votre jardin d’un orage est de planter des haies. C’est une méthode à mettre en place pour le long terme, qui demande un peu d’entretien, mais qui pare parfaitement les vents violents et retient l’eau. Le paillage permet par ailleurs de pallier les risques des intempéries. En effet, couvrir votre sol avec de la paille ou du foin évite le ravinement et l’appauvrissement du sol. Pensez-y : un sol met du temps à se constituer, mais peut être détruit en seulement quelques minutes à cause de ces événements climatiques. N’hésitez pas à le protéger !

Le jardin après un orage peut changer totalement d’aspect. C’est pour cela qu’il est essentiel de bien penser son potager, son verger et ses massifs afin de limiter les risques de casse. Quelles solutions avez-vous mises en place pour préserver vos extérieurs ?

Laisser un commentaire