Cavaliers du froid, Saints de Glace : les risques de gelées de printemps

Cavaliers du froid, Saints de Glace : les risques de gelées de printemps

Le printemps est souvent synonyme de beaux jours. N’oublions cependant pas que c’est une saison de transition entre l’hiver et l’été ! L’instabilité météorologique est élevée, provoquant parfois quelques mauvaises surprises au jardin. Avril-mai est une période propice aux risques de gelée de printemps avec l’arrivée des Cavaliers du Froid et des Saints de Glace. Comment protéger ses plantations ? Terra Fertilis vous guide !

Les risques de gelées de printemps : quelle période observer ?

Les Cavaliers du Froid

Les risques de gelées de printemps sont souvent causés par deux périodes bien distinctes et pourtant, souvent confondues. La première est celle des Cavaliers du Froid. Selon le dicton, ils seraient au nombre de 4. Les Saints George, Marc, Robert et Philippe sont respectivement fêtés les 23, 25, 29 avril et 1er mai. Pendant cette période, les gelées peuvent être particulièrement virulentes et le temps ne cesse de changer. Difficile donc pour les jardiniers de savoir sur quel pied danser pendant ces quelques jours !

Les Saints de Glace

Quand le 1er mai est passé, il ne faut pas faire tomber sa garde. Les températures peuvent remonter pour ensuite redescendre une semaine plus tard, continuant de faire augmenter les risques de gelées de printemps. Après les Cavaliers du Froid, c’est au tour des Saints de Glace d’inquiéter les jardiniers. Les Saints Mamert, Pancrace et Servais se fêtent les 11, 12 et 13 mai, mettant sur pause les travaux de jardin. C’est le moment de faire extrêmement attention aux végétaux. Le dicton va même plus loin : il évoque aussi les Saints Boniface et Urbain, fêtés les 14 et 25 mai. Dans les régions du nord de la France, la vigilance est de mise jusqu’à la fin du mois, notamment pour repiquer les plants sensibles au gel.



Les risques de gelées de printemps : comment s’en prémunir ?

Couvrir les plantations

Comment pouvez-vous anticiper les risques de gelées de printemps et continuer tout de même à travailler au jardin pendant ces périodes ? Tant que les bourgeons ne sont pas éclos et que la végétation redémarre, les gelées tardives peuvent être dévastatrices. La première solution est d’installer des voiles d’hivernage sur vos plantations les plus sensibles. Vous pouvez aussi planter vos tomates, poivrons, concombres, courges ou melons dans des serres, à l’abri de la fraîcheur. En plus de les protéger, la chaleur contenue favorisera leur croissance. 

Protéger et nourrir la terre

La règle d’or pendant ces périodes de gelées, c'est de ne surtout pas arroser vos plantations. L’eau va accélérer la baisse de la température du sol et peut donc geler. Dans ce cas, vous pourrez dire adieu à vos jolies plantes. Pour les plantes en sol, vous pouvez procéder à du paillage, comme en hiver, pour protéger et conserver la chaleur. Une fois le mois de mai terminé, vous pouvez reprendre vos habitudes et continuer vos plantations. Petit plus : vous pouvez ajouter un peu de fertilisant sols en terre pour la nourrir efficacement et apporter les nutriments nécessaires à vos plantes.

Les risques de gelées de printemps sont encore bien présents au mois de mai. Surveillez les températures et anticipez les travaux de jardin au maximum pour ne pas réduire à néant tous vos efforts du début d’année.

Leave Your Comment